Du chaos sort la confusion

De la confusion sort le désordre

Du désordre naît la poésie

Qui tire le fil et le dénoue

Quartier des Apaches 5   

acrylique et encres sur toile  54x65

 Mon travail pictural se situe très exactement dans cette veine où la maîtrise n'a pas grand sens. Les courbes, dans leur jaillissement, leurs intersections aléatoires, leur impulsivité freinée in extremis  par les lisières de la toile constituent un extraordinaire terrain de jeu et d'exploration.

Un œil affuté, un poscalpel pour passer à l'extraction, faire surgir de l'arrière tout un petit monde qui, sans curiosité, eût pu rester dans l'ombre, ravalant son humanité.

Tout ce qui en-dehors des conventions, des critères de toutes sortes, des esthétiques capricieuses se donne rendez-vous sous les réverbères, tout cela, fondamentalement, nous constitue.

 

Enfants, nous le savions déjà...